fbpx

Périostite (shin splint) et douleurs à la jambe

periostite-shin-splint-chiro-gatineau

Vous vous entraînez présentement à la course à pied et commencez à avoir des douleurs au-devant de la jambe. Vos douleurs semblent empirer chaque fois que vous courrez. Vous pourriez souffrir d’une périostite. Découvrez comment cette condition peut être traitée efficacement en chiropratique sportive.

Anatomie de l’os et périostite

Les os du squelette humain forment un tissu solide composé de 3 couches distinctes:

  • Le périoste, qui est la couche externe, est la partie « sensible » de l’os, due aux nombreuses terminaisons nerveuses qui s’y trouvent;
  • L’endoste, forme quant à lui la couche interne et solide de l’os;
  • La moelle osseuse est la partie centrale de l’os et le siège de la formation de nombreuses cellules du corps tout au long de notre vie.

Comme tous les autres tissus du corps, les os sont “vivants” c’est-à-dire que les cellules qui les composent sont constamment en train de se renouveler. Ces cellules osseuses sont « nourries » par le sang des nombreux vaisseaux sanguins qui parcourent le périoste et terminent leurs courses au niveau de la moelle osseuse.

Causes de la périostite

Comme son nom l’indique, la périostite (périost-ite) est une inflammation du périoste, soit la couche externe de l’os. Cette inflammation est généralement causée par différents stress imposés à l’os sur une période répétée et prolongée. Ainsi, les adeptes de course à pied et les militaires sont des personnes à risque de développer une périostite au niveau des tibias. Par exemple, les marches forcées et les courses sur des surfaces dures sont des activités imposant un grand stress mécanique au niveau de l’os. En effet, lors de ces activités, la sollicitation accrue du muscle tibial antérieur et postérieur qui s’attache sur le périoste augmente la tension et la traction exercées sur l’os. Enfin, les traumas et impacts directs sur l’os peuvent aussi déclencher cette réaction inflammatoire du périoste.

Présentation clinique de la périostite

La périostite occasionne des douleurs au niveau de l’os affecté et est aggravée à l’activité. À l’examen clinique, la palpation de l’os affecté est généralement douloureuse et de petites bosses peuvent être perceptibles à l’endroit où s’attachent les muscles impliqués. Enfin, des hypertonicités, faiblesses et déséquilibre musculaire sont généralement présents et peuvent causer des subluxations des articulations qu’ils traversent.

Traitement chiropratique de la périostite

L’objectif principal de l’approche chiropratique est d’identifier les agents stressants responsables de la périostite à travers un examen complet des régions affectées. Le diagnostic de périostite posé, un protocole de soins, d’exercices (étirement et renforcement) et un retour progressif aux activités peuvent ensuite être proposés au patient. Des modifications des habitudes de vie seront généralement recommandées afin de donner un temps de repos au périoste. Cette période de repos sera d’environ 1 à 2 semaines. En parallèle, des applications de glace permettront de diminuer l’inflammation au niveau du périoste. Par ailleurs, en clinique, des techniques de tissu mou telles ARTGraston et de kinésiotaping seront très efficaces dans le traitement de la périostite, car elles permettent de relâcher les muscles hypertoniques en cause. Enfin, l’ajustement chiropratique permettra de corriger les subluxations reliées à la présentation clinique du patient.

 

Faites vérifier l'état de santé de votre dos

Avec vos chiros à Gatineau, pour un dos en santé et entre bonnes mains!

Un article proposé par la 

Clinique chiropratique Gamelin

73 Gamelin, J8Y1V5
Gatineau , Québec

Références

  1. Risk Factors for Medial Tibial Stress Syndrome in Active Individuals: An Evidence-Based Review. Winkelmann ZK, Anderson D, Games KE, Eberman LE. J Athl Train. 2016 Dec;51(12):1049-1052.
  2. Medial Tibial Stress Syndrome: Muscles Located at the Site of Pain. Brown AA. Scientifica (Cairo). 2016;2016:7097489.
  3. Forefoot flexibility and medial tibial stress syndrome. Kudo S, Hatanaka Y. J Orthop Surg (Hong Kong). 2015 Dec;23(3):357-60.
  4. Risk Factors for Medial Tibial Stress Syndrome in Active Individuals: An Evidence-Based Review. Winkelmann ZK, Anderson D, Games KE, Eberman LE. J Athl Train. 2016 Dec;51(12):1049-1052.

Photo credit: Nick Harris1 via Visual hunt / CC BY-ND

Menu