fbpx

3 stratégies pour une mémoire en santé!

memoire-chiropratique-hull-gatineau

On dit souvent que la mémoire est une faculté qui oublie. Au même titre que nos muscles et autres habiletés techniques, la mémoire peut elle aussi être entraînée. Dans le contexte actuel, où la prévalence des maladies neurodégénératives monte en flèche, plusieurs personnes sont susceptibles de démontrer une diminution dans l’efficacité de leur mémoire. Le traitement et la compréhension des maladies neurodégénératives sont un domaine de recherche en effervescence actuellement et les données probantes semblent pointer vers une origine multifactorielle. Bien que le traitement des maladies neurodégénératives ne soit pas inclus dans le champ de pratique des chiropraticiens, la prévention des conditions neurologiques par l’adoption de saines habitudes de vie l’est toutefois. Découvrez dans l’article qui suit quelques approches efficaces afin d’optimiser votre mémoire et le fonctionnement de votre système nerveux. Prenez note que plusieurs facteurs peuvent influencer le fonctionnement de la mémoire et que de consulter de manière préventive un professionnel de la santé est toujours l’option à prendre lorsqu’un problème neurologique est soupçonné.

Anatomie du système nerveux en bref

Le système nerveux est formé par le cerveau, le tronc cérébral, le cervelet, la moelle épinière et les nerfs périphériques. À l’image d’une harmonie musicale, le cerveau est le chef d’orchestre du corps humain et les autres systèmes en sont les musiciens. Chaque système exécute des tâches précises qui permettent à notre organisme de fonctionner de manière efficace et optimale. Cet équilibre entre les différents systèmes du corps dépend entre autres de notre mémoire.

Mémoire et système nerveux

Le centre d’intégration de la mémoire est situé au sein du lobe temporal du cerveau, dans une zone nommée hippocampe. L’hippocampe peut être comparé au disque dur d’un ordinateur, car elle est la structure du corps qui emmagasine les informations que nous apprenons et intègre nos souvenirs à court, moyen et long terme. Le fonctionnement neurologique de l’hippocampe et du lobe temporal est en grande partie rendu possible par l’activité de l’acétylcholine. L’acétylcholine est ce qu’on appelle un neurotransmetteur, c’est-à-dire un messager du système nerveux qui permet aux cellules nerveuses (neurones) de communiquer entre elles. L’acétylcholine est aussi utilisé lors de la contraction musculaire et du transit intestinal. Enfin, les 3 choses fondamentales dont a besoin notre système nerveux (et par ricochet l’hippocampe et le cerveau) pour demeurer en santé sont l’oxygène, le glucose (et ça ne veut pas dire de manger plus de sucre, au contraire!) et la stimulation. Il en est de même pour la mémoire.

Protégez votre mémoire par l’activité physique

Le meilleur moyen d’assurer un apport en oxygène suffisant au cerveau et de contribuer à maintenir notre mémoire en santé est par l’activité physique. Les nouvelles normes canadiennes en matière d’activité physique recommandent un minimum de 150 minutes par semaine. L’activité physique permet entre autres d’augmenter l’apport en oxygène par l’amélioration du système cardiorespiratoire. Ainsi, en fonction de leur capacité maximale, les globules rouges pourront transporter plus d’oxygène vers les neurones du cerveau et de l’hippocampe. Donnez à votre mémoire toutes les chances de fonctionner de manière optimale en prenant la décision de bouger toutes les semaines.

Manger sainement pour soutenir votre mémoire

Par ailleurs, la qualité et l’origine des aliments que nous consommons jouent aussi un rôle dans la santé de notre mémoire. Comme mentionné plus tôt, l’acétylcholine est le messager nerveux qu’utilise les neurones de notre hippocampe pour communiquer entre elles. L’acétylcholine est synthétisée à l’intérieur du cerveau à partir d’un acide aminé nommé choline. Cette dernière peut être obtenue directement de notre alimentation en consommant des aliments riches en protéines. De plus, plusieurs études démontrent que les gens souffrant de diabète ont des marqueurs biochimiques identiques aux gens souffrant de maladies neurodégénératives. En effet, certains vont même qualifier la maladie d’Alzheimer de diabète de type 3. Faire attention à la quantité de sucre (sucre raffiné, alcool, etc.) que nous consommons et adopter une saine alimentation sont donc aussi des stratégies à utiliser pour maintenir notre mémoire en santé. Attention, le sucre se retrouve dans plusieurs aliments que nous consommons au quotidien, notamment dans les produits céréaliers et les produits laitiers.

Socialisez pour entretenir votre mémoire

Finalement, les neurones de notre cerveau ont besoin de stimulation pour demeurer en santé. L’apprentissage d’un nouveau sport, d’un instrument de musique, d’une nouvelle langue, les interactions sociales, la lecture et les marches en plein air sont autant d’exemples qui permettent à votre système nerveux de demeurer stimulé. En gagnant en âge, nos neurones diminuent en nombre. La stimulation de notre cerveau permet toutefois d’augmenter le nombre de communications (synapse) entre nos neurones et d’ainsi entretenir notre mémoire. Donnez-vous comme défi d’accepter la prochaine invitation sociale que vous recevrez ou d’apprendre un nouveau sport. Votre mémoire vous en sera reconnaissante.

Prenez soin de votre dos!

Avec vos chiros à Gatineau, pour un dos en santé et entre bonnes mains!

Références

  1. Datis Kharrazian, DHSc, DC, MS, DIBAK, Why Isn’t My Brain Working?: A Revolutionary Understanding of Brain Decline and Effective Strategies to Recover Your Brain’s Health, Elephant Press, May 2013.
  2. http://aqms.org/lassociation/lexercice-un-medicament-canada/
  3. Rev Neurosci. 2017 Apr 19. pii, Factors underlying cognitive decline in old age and Alzheimer’s disease: the role of the hippocampus. Jaroudi W1, Garami J1, Garrido S2, Hornberger M3, Keri S4, Moustafa AA1.
  4. J Alzheimers Dis. 2017;57(4):1049-1069. doi: 10.3233/JAD-161118. Therapeutics of Neurotransmitters in Alzheimer’s Disease. Kandimalla R1,2, Reddy PH1,2,3,4,5.
  5. Type 3 Diabetes Mellitus: A Novel Implication of Alzheimer Disease. Leszek J, Trypka E, Tarasov VV, Md Ashraf G, Aliev G. Curr Top Med Chem. 2017 Jan 3.

Un article proposé par la

Clinique chiropratique Gamelin
73 Gamelin, J8Y1V5
Gatineau , Québec
819 595 1319

Photo via Visualhunt.com
Menu